Livre Le diable de Çildir

La Forteresse perdue
Le diable de Çildir (Tome 1)

« Ce roman est un hommage aux victimes de toutes les guerres, aux familles écartelées, aux déracinés de la vie, mais sans oublier qu’il y a toujours une lueur d’espoir. »

Entre exotique et historique, entre amour et haine, entre conflits et crime, La Forteresse perdue – Le diable de Çildir  nous transporte au seuil du Moyen-Orient.

En 1920. L’Europe savoure la paix en oubliant qu’on meurt encore à ses portes, dans les provinces orientales d’Anatolie. La Russie est à feu et à sang. Le Caucase vit dans la tourmente d’une lutte d’influence entre les Anglais et les bolcheviks. La guerre a détruit des familles entières. Elle a laissé derrière elle ruine et désolation. Elle a aussi eu ses héros anonymes.

Réfugié à la tête de son armée de mercenaires dans une forteresse perdue au sud du Caucase, le prince-général de Lambron, surnommé le Diable de Çildir, est l’un de ceux-là, un homme fatigué de combattre, vivant avec ses doutes, ses remords et ses blessures ; son dernier espoir retrouver son fils disparu.

Parution : Août 2019

Format : Broché, 346 pages

ISBN : 979-10-92323-36-8

Éditeur : ID France-Loire

Livre Le diable de Çildir

Parution : Août 2019

Format : Broché, 346 pages

ISBN : 979-10-92323-36-8

Éditeur : ID France-Loire

La Forteresse perdue
Le diable de Çildir (Tome 1)

« Ce roman est un hommage aux victimes de toutes les guerres, aux familles écartelées, aux déracinés de la vie, mais sans oublier qu’il y a toujours une lueur d’espoir. »

Entre exotique et historique, entre amour et haine, entre conflits et crime, La Forteresse perdue – Le diable de Çildir  nous transporte au seuil du Moyen-Orient.

En 1920. L’Europe savoure la paix en oubliant qu’on meurt encore à ses portes, dans les provinces orientales d’Anatolie. La Russie est à feu et à sang. Le Caucase vit dans la tourmente d’une lutte d’influence entre les Anglais et les bolcheviks. La guerre a détruit des familles entières. Elle a laissé derrière elle ruine et désolation. Elle a aussi eu ses héros anonymes.

Réfugié à la tête de son armée de mercenaires dans une forteresse perdue au sud du Caucase, le prince-général de Lambron, surnommé le Diable de Çildir, est l’un de ceux-là, un homme fatigué de combattre, vivant avec ses doutes, ses remords et ses blessures ; son dernier espoir retrouver son fils disparu.

Interview présentant « La Forteresse Perdue »

Interview de Serge Durman lors de l’émission « Les Rendez-Vous de Ligaya » sur Cité Radio.
L’auteur vous présente son héro et son environnement.

L’avis des lecteurs

Les lecteurs ont adoré le livre, découvrez leurs témoignages !

Un roman historique mais pas seulement

Un 1er livre très dense et très bien documenté qui m’a donné envie d’en savoir plus sur cette région et sur la période concernée. Les descriptions sont précises et nous permettent de bien nous immerger dans le contexte. Au-delà de ces qualités, les intrigues qui se croisent dans le roman nous tiennent en haleine du bout en bout… Hâte de lire la suite pour savoir ce que sont devenus les personnages ! Bruno S.

S.K. Durman Prince de Tours

Premier roman très réussi. Personnages fouillés et riches. Description courte et efficace. Ce récit nous emporte dans des contrées méconnues et nous fait découvrir les provinces orientales d’Anatolie, le Caucase et la Russie des années 1920. On se laisse emporter par Tigrane de Lambron… Je conseille vivement… en attendant la suite. Sylvain C.

Vivement la suite

Un livre très bien écrit qui vous emportera et vous fera voyager dans des contrées lointaines. Je recommande « La forteresse perdue » un roman aussi historique que passionnant !

Vincent M.

Vivement la suite de ce roman à l’intrigue historico-policière dans la veine de Dos Santos ou Giacometti-Ravenne où les destins des protagonistes s’entremêlent avec ravissement… Nicolas

Un régal ce livre, une très belle plume cet auteur ! Tout y est : histoire d’une région inconnue (de moi), belle construction du récit, intrigue avec rebondissements inattendus, exploration de l’intériorité des personnages… tout cela décrit avec des phrases riches et sans emphases. J’attends la suite avec impatience. Philippe R.

Un roman très prenant, qui se situe entre les deux guerres, et qui raconte avec flamme, la Russie dévastée par le Bolchevisme et les guerres à ses frontières, tandis que la France et l’Allemagne s’éveillent dans la paix, du cauchemar de la « grande guerre ». Passionnant. Jean-Claude Bourret